Accueil du site

GR20 Nord-Sud







Up Down



Etre en très bonne condition physique :
le randonneur doit aborder le GR20 comme un itinéraire à caractère alpin accusé. Le parcours se déroule en partie à des altitudes supérieures à 2000 mètres avec des dénivelés à la montée, souvent supérieurs à 600 mètres et des étapes quotidiennes de 7h de marche en moyenne.

Préparez vous en effectuant des sorties régulières de marche et/ou jogging. Les petites randonnées de préparation ont l'avantage de vous permettre de bien tester et roder vos chaussures de montagne et votre équipement (vêtements, camelback ou gourdes, aliments énergétiques,...). Ce qui fait la difficulté du gr20, ce n'est pas tant les divers passages délicats (névés, passages rocheux, cirque de la solitude) que l'endurance physique et mentale qu'il faut pour accumuler l'ensemble des étapes. Aussi, il ne faut pas partir sur les chapeaux de roues afin de préserver son potentiel physique et bien récupérer (repas suffisants, alimentation énergétique, boisson, sommeil, douche fraîche réparatrice).
La première partie est "très sport", la seconde plus endurante, c'est elle qui attaque les réserves physiques et mentales, et qui donne toute sa dimension à cette randonnée.
Il est bon de prévoir une journée après le GR pour récupérer pleinement en profitant des plages et des eaux claires, que ce soit autour de Porto Vecchio ou ailleurs.


gr20


Il est essentiel d'optimiser le poids de votre sac à dos : (maximum 16 kg pour les hommes et 13 kg pour les femmes) ou cela peut s'avérer catastrophique et se transformer en calvaire. Vous serez confrontés à un mur ou une décision radicale devra être prise pour éviter l'abandon et les blessures (sans compter le danger dans les endroits glissants et escarpés ou l'équilibre et la légèreté sont de rigueur..). Si le poids est exagéré votre dos sera mis à mal, les ampoules ou brûlures vont apparaitre, et vous ne pourrez poursuivre. Il faudra donc alléger en abandonnant une partie de son contenu (dilemme..) et vous ne pourrez récupérer votre matériel dans les refuges où l'accès ne se fait qu'à pieds...
Il vous faut donc impérativement optimiser votre équipement et vos ravitaillements pour ne pas dépasser le poids maximum.
Voici mes conseils pour un gain considérable : vous serez obligés de vous lever tôt afin de partir aux aurores pour vos étapes (départ avant 6h voire 5h30) et cela pour plusieurs raisons : marcher à la fraiche (le soleil et la température montent vite), arriver au prochain refuge dans la limite des couchettes, douches et couverts (ou ravitaillements) disponibles (on ne peux pas réserver) (importance d'une bonne condition physique pour un pas régulier et économique). Si le dortoir ne vous convient pas vous aurez le loisir de choisir une place de bivouac correcte. Vous disposerez de plus de temps pour bien récupérer avant la prochaine étape mais également le loisir de vous balader aux alentours du refuge...


gr20


Le temps est généralement ensoleillé en corse, mais il peut faire frais en bivouac selon l'altitude. Je vous conseille donc de voyager sans tente (trop lourde) mais avec un sac de couchage (confort zéro degrés) afin de dormir à la belle étoile. Le ciel est somptueux et magique dans les montagnes corse ! En cas de pluie, il vous sera toujours possible de mettre votre sac par terre dans le refuge. De plus cela sera plus économique et vous serez en communion avec la nature (parfums, sons, plénitude...). Vous éviterez les ronflements en dortoir qui peuvent vous gacher votre nuit et votre récupération. Un bon repas, un peu de vin, et hop la tête sous les étoiles... C'est pas beau la vie !!

Ne prenez pas le premier sac à dos venu. Testez le et assurez vous de son confort de maintien et d'utilisation (accès facile pendant la marche aux barres energétiques, à la boisson, à l'appareil photo sans avoir à l'enlever et le remettre..) Ne prenez pas un appareil reflex numérique trop encombrant car le poids est important et les nombreux rochers et accès difficiles le rendent fragile aux chocs.

Vous pouvez trés souvent vous ravitailler dans les refuges (vente de pain, saucisse, fromage, fruits, barres....) pour les étapes suivantes et rares sont ceux non équipés de réchauds utiles pour le petit dejeuner et le repas du soir. Il est inutile de s'encombrer pour les refuges démunis (rares)..il faudra juste prévoir comment gérer vos repas du lendemain. Pensez malgré tout à votre attirail alu (bol, verre, couverts).

Le topo-guide du GR 20 par la Fédération Française de Randonnée Pédestre nous a suffit. Il est simple, léger et complet. Si vous voulez effectuer des variantes persos, vous pouvez prendre :
- Cartes 1/50 000 Didier Richard 2 suffisent pour couvrir tout le GR : Corse de nord et Corse du Sud.
- Cartes au 1/25 000 IGN superbes mais il en faut 4 pour couvrir tout le GR, trop lourd, peu pratique.

Conseils trés utiles